Evaluation de l’expérimentation IJ-SPRO

L’agence Phare a été retenue par le Ministère de la jeunesse, des sports, de l’éducation populaire et de la vie associative pour évaluer les enjeux et les retombées de l’expérimentation IJ-SPRO. 

L’expérimentation Information Jeunesse – Service Public Régional de l’Orientation (IJ-SPRO) s’inscrit dans un contexte de décentralisation et d’harmonisation des politiques de formation et d’orientation.

Le SPO, un bilan décevant pour un service public nouveau. La loi du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie (OPTLV) a créé un droit à l’information et à l’orientation pour tous s’appuyant sur la création du Service Public de l’Orientation (SPO).

La mise en place de ce service a pour ambition de garantir à toute personne l’accès à une « information gratuite, complète et objective » sur les métiers et l’offre de formation, ainsi que l’accès à des services de conseil et d’accompagnement en orientation. Il s’est déployé autour de deux dispositifs mis en place par l’État : une procédure de labellisation d’organismes d’une part, un service dématérialisé d’autre part. Devant un bilan « largement décevant » selon l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) en termes de coordination des structures et de mutualisation des compétences, la nécessité d’un « chef d’orchestre » coordonnant sa mise en oeuvre sur le territoire régional est apparue.

Les Régions expérimentent le chef de filât du SPO. Avec l’Acte III de la décentralisation, les Régions se voient dotées de compétences élargies en termes de formation. C’est dans ce contexte que la régionalisation du SPO est expérimentée dans 8 Régions entre novembre 2013 et décembre 2014, avant d’être généralisée à l’échelle nationale.

L’Information Jeunesse au cœur du SPRO. A l’échelle locale, la mise en place de ce Service Public Régional de l’Orientation (SPRO) intervient dans un espace de l’information et de l’orientation déjà structuré. Parmi ces structures, le réseau Information Jeunesse (IJ) constitue une pierre angulaire des missions d’information et d’orientation auprès des jeunes. Rassemblant 1530 structures sur tout le territoire, l’Information Jeunesse accueille environ 5 millions de jeunes par ans et constitue un acteur-clé de l’orientation sur les territoires : la question se pose alors de savoir comment les structures du réseau Information Jeunesse s’intègrent aux enjeux et aux pratiques du SPRO. 

Adapter l’offre et coordonner les acteurs de l’orientation. C’est dans le but de faciliter l’insertion du réseau Information Jeunesse dans le nouveau SPRO que le Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse (FEJ) a lancé l’expérimentation IJ-SPRO. Elle vise, concrètement, deux objectifs généraux:

  • Adapter l’offre d’orientation aux trajectoires des jeunes :

Les jeunes sont confrontés très tôt aux choix d’orientations scolaires et professionnels. Plusieurs études montrent que les dispositifs liés à l’orientation ne répondent pas de façon satisfaisante à leurs besoins –  il s’agit donc de permettre aux jeunes d’avoir accès à une offre de services diversifiée et adaptée. Un objectif de l’expérimentation est de favoriser de nouvelles pratiques d’information et d’orientation qui correspondent à la diversité des publics (jeunes, étudiants, chômeurs) et à leur usage des nouvelles technologies.

  • Positionner l’Information Jeunesse dans une approche spécifique de l’orientation en complémentarité des acteurs locaux et territoriaux :

Le réseau IJ, au regard de son cadre d’intervention et de ses spécificités, est un acteur privilégié de la mise en oeuvre du SPRO. L’enjeu pour l’Information Jeunesse est double : sortir d’une approche institutionnelle et segmentée de l’orientation et développer un système d’acteurs qui permette aux jeunes d’utiliser les relais d’information, d’accompagnement et d’orientation locaux de manière complémentaire. Le questionnement ne vise pas seulement sur les modalités de coopération des acteurs de l’orientation : il porte également sur les modalités de la professionnalisation des compétences des acteurs de l’information et de l’orientation.

L’évaluation pour observer, décrire et analyser. L’évaluation de l’expérimentation a pour objectif de mieux comprendre les enjeux et les freins de l’information et de l’orientation, en évaluant les effets des actions mises en place par les CRIJ sur trois plans :

  • les pratiques d’information et d’orientation des jeunes ;
  • les pratiques professionnelles et partenariales de l’Information Jeunesse ; 
  • le maillage territorial et la préfiguration du SPRO au niveau régional. 

Pour ce faire, l’équipe de Phare propose un dispositif d’enquête dans les huit régions concernées basé sur les méthodes qualitatives (entretiens, observations) et le recours à l’analyse réseau  afin de tirer des enseignements significatifs de cette expérimentation.

Retrouvez l’avancement de l’expérimentation et de son évaluation sur la page du Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse – la note de cadrage de l’évaluation est en ligne. 

Pour toute demande d’information ou renseignement, n’hésitez pas à nous contacter.