L’impact du stage partagé entre association et entreprise

La start-up sociale Vendredi (anciennement Stagiaires sans frontières) a inventé le concept de stage partagé : 4 jours en entreprise, 1 jour en association – entièrement financé par l’entreprise. Elle a demandé à l’équipe de Phare d’évaluer son impact auprès des stagiaires. 

Cette étude concrétise plus de trois années de travail pour Vendredi et confirme la valeur sociale et sociétale du concept de stage partagé entre entreprise et association. Elle est essentielle pour l’association car elle analyse avec une approche scientifique ce concept, qui n’a d’ailleurs aucun équivalent en France ou à l’étranger.

Nous avons démontré que :  

  • le stage partagé permet de renforcer l’engagement citoyen des jeunes (30% des jeunes non-engagés s’engagent après un stage) ;
  • le stage partagé permet d’acquérir plus de compétences que lors d’un stage classique (plus de 80% des jeunes considèrent plus progresser dans leur sens de l’organisation et leur autonomie);
  • les jeunes stagiaires contribuent à renforcer les partenariats entre association et entreprise (plus 62% partenariats existent, et 30% des structures n’avaient pas de lien au préalable).

L’étude d’impact apporte des nuances et des explications à ces tendances, pour contribuer à améliorer le projet de Vendredi, et lui permettre de préparer le changement d’échelle. Une certitude : nous avons eu la volonté au cours de cette étude d’identifier et de construire avec Vendredi les impacts, indicateurs, et une méthodologie adaptée pour respecter et incarner l’identité du projet!

L’étude d’impact social est disponible ici : http://bit.ly/2fRnols

La version complète et sa méthodologie : http://bit.ly/2yJ4lgQ

PAGE 1

 

*

L’Agence Phare propose des accompagnements à l’évaluation d’impact social adaptés à chaque porteur de projet : 

  1. Des ateliers collectifs de sensibilisation d’un format de 2 heures, pour se mettre en mouvement sur l’évaluation d’impact.  Ils en ont bénéficié en 2017 : les lauréats du programme P’INS de l’AVISE, les participants au programme SafirLab de l’Institut Français. 
  2. Une démarche d’accompagnement à l’autonomisation dans l’évaluation d’impact social (identification des impacts, co-construction d’outils d’indicateurs et d’outils de collecte de données), en 6 ateliers d’une demi-journée chacun. ⇒ Ils en ont bénéficié en 2017 : le mouvement Emmaüs, le centre socioculturel AymonLire de Bogny-sur-Meuse. 
  3. Des évaluations d’impact externes, mêlant méthodes qualitatives et quantitatives. ⇒ Ils en ont bénéficié en 2017 : Enactus France, le Réseau Cocagne, l’association Vendredi (ex-Stagiaires Sans Frontières), les Ateliers de Paris. 

Pour plus d’informations, contactez François Cathelineau, Directeur des études : francois@agencephare.com