Phare accompagne les entrepreneurs sociaux

Nous accompagnons les starts-up à impact social de l’accélérateur Sensecube afin de renforcer les échanges et les partenariats entre les entrepreneurs sociaux et les acteurs publics.

Dans la galaxie des incubateurs, le Sensecube est le prolongement naturel de la communauté MakeSense, tournée vers la résolution des défis auxquels sont confrontés les entrepreneurs sociaux dans leur parcours.

A partir de janvier 2015, nous avons eu la possibilité et pour objectif de proposer aux starts-up du Sensecube un accompagnement d’un nouveau genre, afin de les aider à renforcer le partenariat public/privé et la mesure d’impact social des projets incubés.

Ces incubés avaient pour projets de :

  • surmonter et vivre positivement le handicap (I Wheel Share) ;
  • faciliter l’engagement bénévole (Ma Ville Je t’aide) ;
  • construire des parcours de vie et d’orientation (My Future) ;
  • concilier un stage en entreprise et en association (Stagiaires Sans Frontières) ;
  • transformer les déchets des cantines en énergie (Love Your Waste) ;
  • transformer des déchets en objets du quotidien (UpCycly) ;
  • lutter contre la solitude et l’isolement (WhenAgain).

Nous revenons ici sur la manière dont nous avons modélisé et expérimenté un nouveau mode d’accompagnement des entrepreneurs sociaux avec notre partenaire Génération 2, spécialiste de l’engagement sociétal des entreprises.

Contribuer au mentorat du Sensecube. Un mentor, dans l’univers des incubateurs, est un « formateur » ou « coach » qui aide les incubés à acquérir des outils ou compétences spécifiques (communication digitale, management, financements, etc.).

Au cours de nos premiers échanges avec l’équipe du Sensecube, qui nous a chaleureusement accueillis en janvier, nous avons constaté ensemble que les incubés se heurtaient souvent à un certain nombre de difficultés pour :

  • définir leurs projets en fonction de perspectives de financement et de ressources humaines en raison du caractère très complexe et fortement concurrentiel de leur environnement;
  • trouver des interlocuteurs et élaborer des relations (de partenariat, de financement, de mise en visibilité des projets) avec les pouvoirs publics dans leurs champs d’action respectifs ;
  • préciser la mesure d’impact social des projets, en étant souvent confrontés à un ensemble de difficultés et de contraintes de court ou de moyen terme (gestion de projets, mobilisation de sources de revenus, etc.)

A cet égard, les relations entre les entrepreneurs sociaux et les pouvoirs publics sont souvent teintées d’un manque de connaissance et de compréhension mutuelle : les objectifs ne sont pas toujours partagés, et le langage n’est pas toujours le même.

Pour proposer des solutions aux incubés, nous avons mobilisé les compétences de l’Agence Phare (évaluation de politiques publiques, sociologie des réseaux et des compétences) et de notre partenaire Génération 2 (engagement sociétal des entreprises).

Une approche multi-sectorielle, multi-niveaux et multi-acteurs. Au cours de notre travail au Sensecube, nous avons conçu un accompagnement et une approche adaptable à tous les entrepreneurs sociaux, autour de quatre objectifs:

Objectif 1 : Affiner son modèle économique et trouver de nouvelles sources de financement.

  • identifier les différentes sources de revenus pouvant intervenir à divers moments de la conception et de la mise en œuvre du projet ;
  • répondre aux critères de sélection des acteurs du financement de l’entrepreunariat social (fonds d’épargne, fonds d’amorçage, fonds solidaires) ;
  • identifier les ressources humaines et compétences à disposition du projet (par exemple à travers le mécénat de compétences).

Objectif 2 : Elaborer des indicateurs pour mesurer son impact social.

  • identifier les différents bénéfices qui sont envisagés pour les clients, les bénéficiaires et les partenaires à court, moyen et long terme ;
  • clarifier les questions évaluatives, recommander des référentiels-types, sans plaquer des indicateurs qui seraient « soi-disant » incontournables ;
  • rendre de facto ses objectifs et son discours plus cohérents et augmenter la visibilité de son projet aux yeux des bénéficiaires et partenaires.

Objectif 3 : Préciser la stratégie de partenariat.

  • identifier et rentrer en contact avec des partenaires opérationnels : les associations, qu’elles soient nationales ou locales, engagées dans des champs d’action proches ou identiques ;
  • identifier et rentrer en contact avec des partenaires techniques attentifs à l’émergence de projets innovants qu’ils souhaitent accompagner (par le biais de concours, d’appels à projets);
  • identifier et rentrer en contact avec des partenaires politiques : les Ministères, les collectivités territoriales (Régions, Départements, communes, intercommunalités) ayant des priorités différentes en fonction des échelles d’action et des territoires.

Objectif 4 : Élaborer un argumentaire multi-niveaux.

  • préciser le problème, l’opportunité la solution et sa plus-value que peut apporter l’entrepreneur vis-à-vis des projets existants ;
  • identifier la manière dont le projet peut être reçu par les bénéficiaires et les partenaires, et en fonction de cette analyse, les points de complémentarité et concurrence entre les projets des entrepreneurs et l’action des pouvoirs publics ;
  • élaborer une stratégie d’action en identifiant les interlocuteurs périphériques ou relais pouvant faciliter la relation avec les pouvoirs publics.

A partir de cette grille d’accompagnement, flexible en fonction de l’état d’avancement des différents projets, nous avons ainsi rencontré plusieurs fois tous les incubés du Sensecube entre janvier et juin 2015,

Une méthodologie ludique et constructive. Pour mener cet accompagnement, nous avons proposé aux incubés trois temps de rencontre pour identifier, approfondir et apporter des solutions à leurs problématiques existantes ou potentielles.

Séance 1 : Identifier, lors d’un premier échange collectif, l’avancée et des besoins des entrepreneurs sociaux incubés pour définir les priorités de l’accompagnement et du questionnement à mener.

IMG_0252

Séance 2 : Approfondir le questionnement et la recherche de solutions, sous la forme d’un jeu de rôle. Synthétiser les points de force et d’amélioration du projet, par la production d’un livrable – une feuille de route (complétée par une analyse selon le modèle SWOT).

IMG_0531

Séance 3 : Mettre en débat les points de faiblesse, proposer des solutions pratiques, et soutenir ou questionner les orientations stratégiques identifiées avec les entrepreneurs et reformulés dans la feuille de route.

IMG_0577

Un enseignement de ce premier accompagnement, parmi de nombreux constats, est que de nombreuses starts-up s’interrogent sur le modèle de développement à adopter, qu’il soit celui de l’association, de l’entreprise, ou sur l’élaboration d’un statut mixte qui reste encore à inventer.

Un retour sur expérience positif ! L’originalité, la qualité et l’efficacité de ce type d’accompagnement ont été soulignés par l’ensemble des entrepreneurs sociaux incubés et le Sensecube. 

Selon eux, notre travail a permis d’accélérer efficacement les projets grâce à deux types de contribution :

  • une expertise  technique : pour identifier, dans chacun des secteurs concernés, les enjeux, les freins et leviers de mobilisation  des partenaires privés et publics, dans une logique de complémentarité plutôt que de concurrence ;
  • un soutien stratégique : pour approfondir la réflexion des entrepreneurs sur la construction du projet, l’identification des bénéficiaires, et de leur impact social, notamment en fonction des spécificités de leur écosystème.

Ils ont pu également souligner que la qualité de l’accompagnement était en grande partie le résultat de deux atouts :

  • un savoir-être réflexif : pour faciliter la disponibilité, l’écoute, la capacité à s’intéresser aux logiques internes, aux questionnements en cours et aux freins du projet plutôt que de plaquer a priori une méthode ;
  • une agilité opérationnelle : pour proposer un accompagnement adapté à chacune des problématiques et des difficultés (connues ou mises à jour) des entrepreneurs sociaux, au cours de la même journée.

Pour être encore plus efficaces, nous proposerons à la prochaine promotion de co-produire directement avec eux un outil opérationnel (plan de financement, indicateurs, argumentaire, stratégie de partenariat).