PIA « Projets innovants en faveur de la Jeunesse » : préparer l’évaluation des projets

L’agence Phare, spécialisée dans l’évaluation de projets expérimentaux et innovants, se propose d’accompagner les équipes candidates à l’appel à projets du PIA (Programme d’Investissements d’Avenir), lancé par l’État et l’ANRU, dans l’élaboration de leur protocole de capitalisation et d’évaluation. 

Accompagner les projets innovants pour la jeunesse. L’État et l’ANRU ont lancé début 2015 un PIA intitulé « Projets innovants en faveur de la Jeunesse », doté de 59 millions d’euros pour financer entre 15 et 20 projets locaux portés par des consortiums d’acteurs. L’objectif est de « favoriser, sur un territoire donné, l’émergence de politiques de jeunesse globales et intégrées qui permettent de traiter les problématiques des jeunes de façon cohérente en évitant l’écueil d’une juxtaposition d’initiatives sectorielles non coordonnées ».  

Les actions innovantes sont attendues sur plusieurs axes : développement d’une offre éducative, culturelle et d’engagements (renforcement de la culture de l’initiative et de la responsabilité chez les jeunes) ; information, orientation et accompagnement des jeunes pour favoriser leur insertion sociale et professionnelle ; accompagnement et structuration de parcours éducatifs pour prévenir le décrochage scolaire ou universitaire ; employabilité des jeunes et développement de partenariats avec les entreprises ; développement d’initiatives en matière d’engagement, etc.

Un enjeu d’évaluation. Les équipes intéressées sont invitées à déposer un dossier pour le 15 septembre 2015 ou le 15 janvier 2016, et le règlement de l’appel à projets rappelle que « dans une logique d’évaluation, de recherche et de capitalisation », toutes les équipes candidates doivent associer au sein de la structure juridique collective une organisation en capacité de produire un protocole d’évaluation portant sur trois axes :

  • documenter les différentes étapes de mise en œuvre du projet en matière de modalités de gouvernance, de transformation de l’action publique, de co-construction, de mise en œuvre des actions, de process de décision, de parcours des jeunes, de participation des jeunes ;
  • optimiser la mise en œuvre du projet, en s’appuyant notamment sur un corpus théorique et/ou sur des benchmark ; faciliter le pilotage du projet en faisant remonter des éléments d’analyse sur la participation des parties prenantes et une analyse des résultats ;
  • produire des éléments de capitalisation, libres de droit, et préciser les conditions de transférabilité des innovations ;

Cette dimension de recherche/action doit donner lieu à la production de livrables annuels, qui seront communiqués aux financeurs et libres de droit en vue d’une large diffusion. Plus précisément, en ce qui concerne l’évaluation, les dossiers de candidature doivent intégrer « la présentation du dispositif d’évaluation prévu dans la durée, les modalités de mise en œuvre permettant, et le cas échéant de réorienter le plan d’actions en fonction des résultats obtenus chaque année ». Il s’agit d’un élément-clé de la démonstration du caractère scientifique du projet, et de sa diffusion dans l’espace public.

Construire un protocole d’évaluation adapté. L’agence Phare, spécialisée dans l’évaluation de projets expérimentaux et innovants pour la jeunesse, se propose d’accompagner les équipes candidates dans l’élaboration de ce protocole de capitalisation et d’évaluation.

Nous proposons de rencontrer au préalable les équipes-projet afin de mieux cerner les objectifs du projet et ainsi de préparer un protocole d’évaluation le plus adapté possible.

L’accompagnement méthodologique proposé visera à :

  1. identifier les objectifs à atteindre, et les effets attendus du projet ;
  2. définir le périmètre de l’évaluation, les éléments les plus pertinents à évaluer ;
  3. co-construire les cadres théoriques à mobiliser pour réaliser l’évaluation ;
  4. co-construire les indicateurs sur lesquels baser le jugement évaluatif ;
  5. co-construire la méthodologie à proposer pour mener l’enquête évaluative (méthodes qualitatives et/ou quantitatives, calendrier de l’évaluation, etc.) ;
  6. réaliser une estimation budgétaire réaliste de l’évaluation.

Le travail d’accompagnement permettra de clarifier, par la co-conception des cadres théoriques et des indicateurs, les enjeux de gouvernance, de co-construction du projet avec les jeunes, et des effets attendus sur les publics.

Sur le plus long terme, l’analyse réalisée pourra contribuer à évaluer le caractère innovant des projets, l’agilité de la démarche, et permettra d’identifier les leviers et les freins de la transférabilité des actions menées.

Une équipe et des références. L’équipe de l’agence Phare est à disposition des équipes candidates pour échanger sur les questions d’évaluation : contactez François Cathelineau au 06 59 04 32 36 et francois@agencephare.com

Nos références récentes :