Études et recherche

Action publique et handicap

Etude sur le pilotage et les collaborations dans le champ de l’action sociale des collectivités locales à destination des personnes handicapées

Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques

Méthodes : méthodes qualitatives

févr. 2014

 

mars 2015

L’objectif pour le commanditaire était de mieux connaître les pratiques de collaboration entre acteurs publics dans le domaine de l’action sociale envers les personnes en situation de handicap.

L’étude avait pour but d’analyser les types de ressources que mobilisent les acteurs (et notamment les pratiques et effets de « mise en réseau » des collectivités), d’interroger les modalités de construction de discours communs autour du handicap comme objet de l’action publique, d’identifier quels types d’acteurs peuvent jouer un rôle décisif dans la collaboration entre collectivités.

Quatre hypothèses de travail ont été posées et une étude comparative a été menée dans 5 départements (sélectionnés à partir de critères précis), avec une approche essentiellement qualitative. Des entretiens ont été menés avec des techniciens et des élus des différentes collectivités territoriales (Régions, Départements, EPCI, communes) ainsi que les acteurs majeurs du domaine (responsables des CCAS et des MDPH). Des analyses de réseaux ont permis de mesurer le degré de participation des acteurs à des dynamiques de rencontres et d’échanges autour de la question du handicap.

Un enseignement majeur est que le handicap n’est pas une thématique cloisonnée dans le champ de l’action sociale. Les collectivités territoriales interviennent et collaborent sur le handicap dans de nombreux autres domaines d’intervention (transport, habitat, éducation, culture, innovation, économie et emploi).

L’étude identifie les principales formes de collaboration : 1) les canaux de circulation de l’information 2) les échanges d’expertise et de bilan entre professionnels 3) les partenariats structurés et formalisés 4) la construction d’orientations politiques partagées.

Nous montrons enfin les facteurs de la collaboration autant que les freins à la coopération entre collectivités. Quatre moteurs apparaissent (la gouvernance multi-niveaux, la définition de problématiques communes, les ressources internes et externes, les réseaux d’intermédiation) et quatre obstacles sont repérés (la sectorisation des politiques du handicap, la faible priorité ou la grande diversité des priorités des collectivités, la faiblesse des outils de recensement des besoins des personnes handicapées et des acteurs du handicap, la concurrence des orientations politiques sur les territoires).

En
savoir plus