Évaluation d’impact social

Essaimer l’innovation

Evaluation du dispositif d’accompagnement des lauréats de la Fondation « La France s’engage »

Fondation « La France s’engage »

Méthodes : méthodes qualitatives, méthodes quantitatives

oct. 2019

 

janv. 2020

L’envergure de l’accompagnement proposé par la Fondation FFE est un facteur différenciant dans le champ des fondations. Soucieuse de son utilité, elle nous a demandé d’étudier la pertinence et l’efficacité de son programme de soutien aux lauréats.

Depuis ses débuts, la Fondation La France s’engage mobilise, engage, et implique un grand nombre de parties prenantes autour du changement d’échelle de l’innovation sociale en France. Elle a accompagné plus de 36 lauréats très différents, mobilise un réseau d’accompagnateurs, et sollicite également régulièrement ses grands partenaires publics et privés.

L’évaluation du dispositif d’accompagnement de La France s’engage, réalisée entre octobre 2019 et janvier 2020 a permis de caractériser la pertinence et l’efficacité du modèle proposé par la Fondation. La méthode employée repose majoritairement sur des enquêtes qualitatives (entretiens semi-directifs menés auprès de 6 membres de l’équipe de la Fondation, de 10 structures accompagnatrices, d’un échantillon diversifié de 15 lauréats appartenant aux 3 promotions et de 8 entreprises marraines et/ou mécènes). Sur le plan quantitatif, un court questionnaire passé à l’ensemble des lauréats (dirigeants et équipes) a permis de monter en généralité sur certains aspects.

Le travail d’évaluation mené a tout d’abord permis de circonscrire les besoins des structures de l’économie sociale et solidaire en changement d’échelle, opérant une distinction entre besoins stratégiques et besoins opérationnels. Face à l’étendue de ces besoins, l’évaluation distingue quatre grands effets de l’accompagnement proposé par la Fondation pour les lauréats : une accélération du changement d’échelle, une stabilisation du modèle économique, une professionnalisation des organisations ainsi qu’à – à un degré moindre – une montée en compétence des équipes.

L’évaluation s’est attachée à expliquer les éléments de l’accompagnement proposé par la Fondation qui permettaient, spécifiquement, d’expliquer les résultats obtenus. L’étude s’est donc attachée à étudier l’efficacité du « parcours commun » des lauréats. Celui-ci est marqué par un travail de diagnostic initial important et chronophage, mais jugé essentiel car utile à la fois sur le plan stratégique et opérationnel. Un deuxième élément essentiel de la réussite des accompagnements réside dans le rôle central des référents, véritables chevilles ouvrières de la bonne mise en œuvre des plans de développement.

En complément du socle commun précédemment décrit, les lauréats de la Fondation La France s’engage ont accès à une diversité de ressources, dans une logique « à la carte ». L’évaluation montre que les lauréats font un usage varié de ces possibilités d’accompagnement et en explique les causes.

Une dernière partie interroge la manière dont le dispositif d’accompagnement de la France s’engage contribue à la mise en relation, aux échanges et aux dynamiques vertueuses d’une communauté d’acteurs hétérogène. L’évaluation montre d’abord comment le dispositif d’accompagnement contribue dans une certaine mesure à renforcer la dynamique d’échange et de communauté entre les lauréats, avec certaines limites bien identifiées.

En conclusion, l’étude évaluative montre que l’ensemble du dispositif d’accompagnement proposé a largement évolué depuis la création de la Fondation. Balbutiant à ses débuts et construit de manière empirique, il a d’abord montré la pertinence du lien avec la dotation financière attribuée aux lauréats. Indicateur intéressant de reconnaissance, les structures candidates viennent désormais autant chercher l’accompagnement – mais également le label - que la dotation financière, témoignant d’une reconnaissance progressive de la qualité du dispositif proposé.

Au regard de ces différents témoignages croisés, il apparaît clairement que la pertinence et l’efficacité du modèle « La France s’engage » reposent sur la combinaison d’une dotation financière efficace car conséquente et ciblée sur des objectifs de changement d’échelle précis, d’un accompagnement de qualité et en progression, ainsi que d’un label véhiculant une image de sérieux dans l’écosystème.

Ils
parlent de l’étude :