Évaluation d’impact social

Insertion des femmes par le sport

Evaluation d’impact social du programme d’insertion par le sport « TouteSport ! »

Fédération Nationale des Centres d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (FNCIDFF), Fondation Chanel

Méthodes : méthodes qualitatives

févr. 2019

 

juin 2019

Le programme d’insertion socioprofessionnelle par le sport « TouteSport ! » s’adresse aux femmes en situation de précarité. En utilisant des méthodes qualitatives (entretiens et observations), nous avons démontrés ses 5 impacts sociaux majeurs.

L’évaluation menée montre que le programme d’insertion par le sport « TouteSport ! » a cinq impacts majeurs sur les participantes :

  • favoriser l’accès de femmes en situation de précarité à la pratique sportive et à ses bienfaits ;

  • développer l’estime de soi ;

  • développer le lien social des femmes et permettre aux plus isolées de sortir de situations de solitude ;

  • favoriser l’autonomisation des femmes en leur permettant d’accéder à la prise de décision et en les autonomisant de l’assignation à un rôle genré centré sur la sphère domestique et familiale ;

  • favoriser l’inscription des participantes dans un processus d’insertion professionnelle.

Ces impacts résultent de la reprise d’une activité sportive régulière, mais également des autres dimensions (constitution d’un collectif, identification des freins et leviers à la pratique sportive, non-mixité du groupe de participantes, accès à un accompagnement individuel) qui sont constitutives de l’identité même du projet et qui fondent son originalité.

L’évaluation de « TouteSport ! », au-delà du seul regard porté sur les participantes, a permis de souligner trois effets du projet sur la FNCIDFF et les CIDFF. Celui-ci permet :

  • D’abord de convaincre l’ensemble des CIDFF, peu familiers du sport et pas forcément convaincus a priori des enjeux que recouvrent l’accès des femmes à la pratique sportive, de l’apport d’un tel projet dans les parcours d’accompagnement des femmes.

  • Ensuite de développer un réseau de partenaires avec des acteurs nouveaux, notamment des acteurs du sport au niveau national et local, pour la FNCIDFF et les CIDFF.

  • Enfin de développer le rôle de plaidoyer de la FNCIDFF et des CIDFF qui défendent alors la cause des femmes auprès d’acteur-rices du champ du sport, encore peu familiers des problématiques relatives aux inégalités femmes-hommes dans l’accès à la pratique sportive et dans le champ du sport en général.

En
savoir plus